AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | .





 

 Contexte Principale | Il était une fois Fairy Butler Fantasy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Medea Schwartzavatar
• Noble déchue •
Noble déchue

MessageSujet: Contexte Principale | Il était une fois Fairy Butler Fantasy...   Sam 26 Oct - 19:06




Prologue

La déraison des divinités.



Dans l'espace régnaient cinq Divinités, Rebena, Orcus, Neo, Terra et Martel.
Tous protégeaient une seule planète qui était la Terre.

Voici leur histoire...



J
adis, la Terre n'était qu'une planète esseulée au beau milieu d'un univers perdu dans le vide de l'espace, pas une abyme dans les essaims de l'inconscience du Cosmos n'était peuplée de vies comme le fut la Terre. Cette unicité ne plut aux divinités Rebena, Neo et Terra, ce trio - en association avec Orcus et Martel pour une seule et unique planète - observait de près l'existence des terriens dans ce bout de terre volant dans l'espace. C'est alors que dans un désir de conquête pour la reconnaissance, les trois agités commencèrent à s'allier entre eux pour créer à leur images, une autre entité nommée par leurs appellations : Rebena Neo Terra. C'est ainsi qu'y naquit des lieux telles que Fairy Tail, Spira, Wonderland, Black Butler, etc. - Lesquels comportaient autant de défauts que indénombrables qualités.
Alors que d'un autre côté, Orcus tenait à la beauté et au limbe bleutée de la Terre, à ses habitants intelligents et fort en esprit, il ne put accepter d'abandonner cette planète qui fut le fruit du premier ouvrage de lui et ses compères, il refusa catégoriquement de délaisser un peuple innocent pour joindre l'insatisfaction des trois Divinités mécontentes et insatiables. Il garda donc l'enveloppe de la Terre pour en être le seul protecteur. Martel, elle, avait été en proie à un choix difficile, certaine que la Terre était d'une abondance incalculable, elle s'allia à Orcus et elle en tomba désespérément amoureuse, éprise par la pitié qu'il demeurerait seul à régner sur leur premier monde.

Ils laissèrent leurs paires achever leur souhait, et restèrent indifférents de cette lâcheté inattendue, afin de vaquer à l'innovation de la Terre, par amour pour ceux qui y vivaient. En mémoire de Rebena, qui eut été le plus fidèle et preneur de la construction de la Terre, ils décidèrent de nommer chaque êtres vivants, "Rebenien", afin de faire comprendre à cette divinité que leur séparation - dû à un souhait injustifié - ne brisa pas pour autant les liens qu'ils eurent créés avant d'être noyés dans la déraison. Orcus et Martel ne voulaient pas perdre de cette amitié divine. Les deux tourtereaux furent les seuls, dès lors, à admirer la Terre et ses montagnes, ses habitants qui gardaient les frondaisons des saisons, et ne troublaient de souillure les cours d'eau  translucides.
Sur des siècles, le peuple vénérait leur seul espoir, ignorant qu'ils auraient pu être abandonnés par la partialité des cinq Divinités. Mais les Hommes avaient été crées à l'image des dieux et certains s'enorgueillissaient de pouvoir. Très vite, ces derniers se mirent à faire la guerre et à revendiquer des droits. Orcus les soutint, et fut de ce fait adulé tandis que Martel sombrait progressivement dans l'oubli. Lorsque Orcus voulu la chasser pour se revendiquer unique dieu de la Terre, Martel qui l'avait aimé enferma l'âme de son amant dans un livre afin de se venger, et conversa ses pouvoirs pour elle.

Folle de rage, son désespoir toucha les autres dieux, qui se ruèrent autour d'elle pour l'apaiser. Elle les enferma eux aussi dans des livres, et tâcha de lier les mondes entre eux pour punir leur arrogance.

Néanmoins pas assez puissante pour créer une seule et même planète pour tous ces différents mondes : Martel créa des petites créatures volantes, blanches et duveteuse nommées : Moggle. Ces derniers ont la faculté de créer des portails, permettant à chacun de voyager d'un monde à un autre avec une facilité divine.
Érigé par ses propres mains, Skyloft fut bâti sur les eaux houleuses de La Manche, il devint le rendez-vous de tous mondes confondus. Martel pensa que ce monde d'étude deviendrait une réunion entre étrangers, afin que ces derniers se rappellent de leur souveraine. Épuisée et à bout de force, la déesse fut contrainte d'adopter une forme humaine et se confondit parmi ses serviteurs afin de survivre. Mais personne ne su ce qu'elle devint. Des minutes, des heures, des années et des siècles s'écoulèrent et la paix régnait sur tous les mondes.

Jusqu'à ce que la déesse se rendent compte de son erreur...

© Code de Anéa pour N-U





Clik & Clik


Dernière édition par Medea Schwartz le Sam 11 Jan - 20:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Medea Schwartzavatar
• Noble déchue •
Noble déchue

MessageSujet: Re: Contexte Principale | Il était une fois Fairy Butler Fantasy...   Sam 26 Oct - 19:12




Chapitre I

L'erreur de Martel.



Après que les pouvoirs d'Orcus furent perclus,
Martel régna en maître sur l'univers tout entier.
Mais qu'advient-il de ceux qu'elle avait enfermés ?



M
artel, ayant autrefois faire ressortir des entrailles océaniques, les fortifications que fut Skyloft, cru dans son initiative faire de ce monde à la frontière de Londres, un cosmos capable de se souvenir de son nom. Mais plutôt qu'être le sujet d'adoration et de louanges, elle devint petit à petit le rôle protagoniste des conquêtes sur les légendes. Les Skyloftiens ne prirent pas en reconnaissance ce qu'elle fit, ils cherchèrent plutôt à enquêter sur les légendes, dès l'instant où les élèves entendirent parler d'un livre. Ce grimoire étant le prologue raconté juste avant - à propos des cinq Divinités et des raisons qui eut fait apparaître autant de monde, sans liaisons physiques mais magiques - ce livre fut longuement refoulé mais lu par les érudits de l'école.
Avant que la modernité naisse à Skyloft, l'école était divisée en plusieurs parties, et de ces distinctions, Martel pu réunir un maximum de mondains admirablement éduqués pour croire en son existence et ses exploits. Elle les aima tant que par le biais du personnel de Skyloft, elle leur créa un dortoir à leur image, doté d'un luxe qu'ils méritaient grâce à leurs croyances inébranlables par la moralité.

Tandis qu'elle adulait ce petit peuple à son image, elle omit l'existence de son amant, bien qu'Orcus semblait à jamais scellé dans le livre ensorcelé par Martel, il ne put accepter d'être ainsi traité par la jalousie obstinée de son ancienne alliée, et dans un dernier appel, il fut entendu grâce aux pages vivantes de l'ouvrage et, accidentellement fut ouvert par un ancien élève de Skyloft, faisant parti de ces nobles aimés par Martel, qui eut périt par insouciance.
Alors que cet enfant pensait découvrir un roman d'aventure, son attirance pour la beauté d'un livre qu'il trouva par hasard fut telle qu'il ne put contenir sa passion pour la lecture. Un soir, privé de conscience, il ouvrit le grimoire et crut à la seconde découvrir les lignes d'un auteur inspiré. S'en échappa de ces pages maléfiques, la colère titanesque d'Orcus. Un effondrement fit trembler la terre sous Skyloft, et la partie luxueuse où fut construit le dortoir des rupins sombra dans un incendie endiablé par le courroux du dieu emprisonné.
Périrent alors les seuls âmes dont l'esprit avait la faculté de penser à Martel...

La colère embrasant Martel, elle remua ciel et terre pour trouver le livre maudit où reposait l'âme de son amant épargné. Mais jusqu'à ce jour il demeura introuvable. Et personne ne l'a trouvé jusqu'à maintenant...

Encore et encore ses recherches ne cessèrent, tout ce qu'elle savait fut que le grimoire maudit était enseveli sous Skyloft, sous les décombres des ruines du dortoir, et peut-être protéger par les enfants, fantomatiques, qui périrent dans l'explosion. Eux également semblèrent dans leur mort, se ranger contre celle qu'ils avaient reposé tout espoir...

© Code de Anéa pour N-U





Clik & Clik


Dernière édition par Medea Schwartz le Sam 11 Jan - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Medea Schwartzavatar
• Noble déchue •
Noble déchue

MessageSujet: Re: Contexte Principale | Il était une fois Fairy Butler Fantasy...   Mer 30 Oct - 19:50




Chapitre II

Le futur des mondes.



Pas seulement Skyloft serait en danger.
Martel avait tout préparé.
Son plan s'avérait machiavélique.



A
insi, des mois passèrent, des années, puis des siècles, et jamais aucune âme n'eut de l'affection envers Martel, à cet instant de l'existence, ces gens qui trônaient à Skyloft avaient dans l’idée de plus enquêter sur elle que la remercier, et plutôt que de faire d'elle la souveraine de tous les mondes qu'elle avait lié par générosité. Ce fut ainsi qu'elle se sentit doublement abandonnée, et qu'elle craignit - dans cette lâcheté et ce refus de croire en elle - que Skyloft se retourne contre elle s'il découvre ses intentions défectueuses d'antan. De plus, des Skyloftiens trop intelligents pourraient un jour découvrir le grimoire maléfique qui renfermât depuis plus de cent ans, l'âme refoulée d'Orcus, pour l'empêcher d'agir à nouveau, à sa guise, et de recevoir de par le monde entier des éloges qui - d'après Martel - auraient dû lui être destinées.

Si quelqu'un trouve cette œuvre sacrée, il pourrait tôt ou tard se ranger du côté de cette seconde divinité et s'opposer entièrement à Martel, puis ramener un monde aliéné de victoire pour un conflit indésirable. Ce qu'elle ressentait par effroi, dans son âme, inlassablement... C'était ainsi que son ultime désir et souhait fut de répugner le peuple Skyloftien - dans le secret - de ce monde pour que quiconque ne trouve l'existence de ce livre, qu'elle cherche désespérément, afin de le détruire et d'empêcher le réveil de son ancien amant. Mais désirant garder d'elle une image saine, et sans défaut, elle continuait d'agir par le biais des directives prisent par le personnel ignorant de Skyloft, afin qu'il poursuit de nouvelles restrictions contre la liberté des élèves.

Ce fut alors que, soudainement, bien avant que les festivités prévues ne soient honorées au sein de l'établissement, disparu l'ancien Conseiller Principal de l’Éducation, et dès lors, sans aucun scrupules, la directrice décida de faire appel à un homme capable, rusé, malin et censé, qui pourrait davantage nuire à la vie étudiante des élèves plutôt que leur aider à jouir de ce demi-paradis. Qui bientôt ne pourrait plus l'être. "C'est ainsi que de nouvelles règles s’appliqueraient"...

Il s'appelait Rhapsodos et pensait bien faire pour la sécurité de Skyloft. Mais il eut la sottise d'accepter cette fonction.

Tout élève surpris à pénétrer dans les ruines serait banni un temps. Mais là ne furent guère les seuls dilemmes établis. Pas seulement les étudiants avaient été mis en garde, mais à temps égaux, le personnel. Tout personnel qui n'aurait pas l'œil assez avisé pour empêcher un délinquant d'agir serait renvoyé... Congédié durant quelque temps.
Ainsi, les professeurs, surveillants, serveur, cuisinier etc. Vivaient dès lors le dégoût envers cette école en même temps que les élèves, et petit à petit, certain émousseraient le désir de - peut-être - dire adieu à la clarté de Skyloft, jusqu'à ce que Martel soit seule à enquêter ici. Car le grimoire était d'une valeur trop importante, et les ruines semblaient renfermer un secret qu'elle même ignorait. Elle chercha alors à écarter tout individu en ce lieu, mais ... Les seuls résidents ici resteraient et demeureraient à jamais les plus avisés, ceux qui ne perdraient la fois envers une éventuelle guère des divinités et ne se soumettraient en aucun cas à cette prédominance forcée, ainsi que Ceux qui chercheraient à préserver l'enveloppe divine de Skyloft.

Ainsi s'éveilleraient peut-être la conscience des responsabilités chez les Skyloftiens. Sans doute décideront-ils de sauver les âmes de ces deux opposés, Martel et Orcus, afin de les enfermer à jamais sous la paix, vers un éternel repos, pour être ensuite les prochains détenteurs du futur de Skyloft - qui semblait être mis en jeu en dépit de cette lointaine querelle amoureuse invivable...

Qu'auront alors dans l'idée les Skyloftiens face à ce désordre qui tendait à faire disparaître à jamais, la liberté et la paix dans ce havre de quiétude encore vivant, voire la paix dans TOUT les mondes ?

Skyloftiens, le destin de l'univers est entre vos mains.


À suivre...
© Code de Anéa pour N-U





Clik & Clik
Revenir en haut Aller en bas
Medea Schwartzavatar
• Noble déchue •
Noble déchue

MessageSujet: Re: Contexte Principale | Il était une fois Fairy Butler Fantasy...   Dim 20 Avr - 14:45




Chapitre III

La révélation.



Le chemin révélé, pour les insensés.



L
es êtres aux cœurs p... auront lu, et ceux dont l'âme est avisée pourront comprendre ces paroles. Alors que la colère de la Divine et irréfléchie Martel sombrait davantage dans une profonde persistance, ceux qui se rangèrent de son côté parvinrent à réunir assez de force pour devenir des êtres capables d'aspirer la v... des êtres l... Alors que son amant refoulé était toujours scellé dans les décombres d'un pensionnat qui fut pulverisé par la bêvue d'un insensé ignorant, Martel continuait de Vivre au dépend de la f... qui lui eut été donné lorsqu'elle se dépensa au paroxysme de ses pouvoirs pour bannir de la Divine terre, où siégeaient les déités, ses alliés à leur place respective qui leur étaient dues. Chacun fut amené à rejoindre le cosmos qu'ils eurent créé auparavant, d'autres durent se plier à se ranger aux pieds de Martel, et les plus malchanceux furent contraint de demeurer pour un temps indéterminé au ... ..... ...... Par.... ... ........ , afin de punir les opposants. Ceux qui étaient contre elle et sans dolicité, ne pouvant obéir et se plier à sa tutelle, ne furent plus apparu sous les yeux des Rebeniens, et on entendit plus jamais parler d'eux.

Leur sommeil, d'apparence infinie, allait durer encore longuement jusqu'à ce que les Élus du ..., choisis par cette marque qui les diffère aux autres se porteraient garant pour réveiller celui dont l'âme reposa dans une torpeur incalculable, et qui commençait à en souffrir .... ...  .. le retenait captif durant des siècles. Ainsi, encore et à toujours cet être divin abandonné au sort d'un exil mal jugé patientait le jour propice où il serait libéré.

Vous qui pouvez lire et entendre les plaintes nuit et jour des défunts qui eurent périt, alors qu'ils furent serfs de ..., ne pouvez vous donc pas suivre ces stridents rires qui se raillent de retenir prisonnier celui qui pourra apaiser le courroux de cette névrosée ? Quel camp choisirez ... .... ..... .... la planète Terre et ses habitant ? À quand remonte votre ultime engagement pour clamer la paix et protéger ceux que vous chérissez ?

Là bas, au fond d'un chemin tortueux où les lames torturent les plus imprudent et les aventureux, soyez meu..  ris, que le sang, pur ou impur soit ...... clef, et que la pierre gravée de mon insigne soit lavée par votre souill...... Et ainsi le chemin de votre espérance vous sera révélée.... Vous devrez ensuite atteindre....... .... ........ ...... .........
Quand alors une ....... ..... .... Luira ...... ....... ......... ..  La porte......... ......... ...... ....... .... Livr.......  ...... ...... ... À vous de trouver le reste de votre destinée, que votre esprit soit éclairé par une seule et même chose. Le désir de sauver Skyloft des entrailles des té... bres, à vous de choisir votre camp, à vous de décider du futur de votre entourage, de rester .....  ...  u non.

Bientôt les visions arriveront, et vous serez troublés par les .... ............... .... chercheront à vous happer en douceur. Seuls ceux qui sauront résister pourront ramener la Lumière à cet univers. Ceux qui auront prit pour mission de suivre ..... .......... ..... ... être fidèle jusqu'à la fin, au risque de subir la colère de celui ou celle qui n'ont aucune pitié pour les inférieurs que vous êtes.

Le destin de Skyloft repose .... .......... ......ns. Jeunes gens. Moi, au service d'Orcus, je me dévoua autrefois à cet divinité qui luisait de sagesse et de bonté, mais sa déchéance me rendit froid et je n'ai pas eu le courage ni la bravoure de le ........  de cette captivité. Je me meurs en écrivant ces ultimes mots. Que dans les siècles à venir, J'espère, seront lus par des enfants censés et capable, qui pourront un jour arrêter la qu... ..lle amoureuse de ces ignares, afin de faire recouvrir sur toutes les Terres un sourire bienveillant, par ce Soleil timide qui ne vous offre plus que les reliquats de son amour pour vous....

Note d'une éleve : À celui ou celle qui lira... Des mots manquent. À vous de retrouver les pièces enlevées par le temps.

© Code de Anéa pour N-U






Clik & Clik
Revenir en haut Aller en bas
● Contenu sponsorisé ●
• •

MessageSujet: Re: Contexte Principale | Il était une fois Fairy Butler Fantasy...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Contexte Principale | Il était une fois Fairy Butler Fantasy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fairy Butler Fantasy
» Fairy Butler Fantasy
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Butler Fantasy ::  :: Avant l'inscription :: Grimoire | Contexte et intrigue-